Bac général

Accueil > L'établissement > Nos formations > Pré-bac > Bac général

Bac général


Le nouveau baccalauréat 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l'écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l'enseignement supérieur.

L'ESSENTIEL

Il n'y a plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.

Le baccalauréat 2021 repose  pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.

L'épreuve anticipée écrite et orale de français se déroule en fin de première.

En terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité ont lieu au printemps et deux épreuves se déroulent en juin : l'écrit de philosophie et l'oral préparé au long des années de première et terminale (cycle terminal).

Le contrôle continu est composé d'épreuves communes organisées pendant le cycle terminal.

4 principes inchangés

  • Le bac est obtenu à partir d'une moyenne générale de 10/20
  • Il n'existe pas de note éliminatoire ou de note de plancher
  • Le système actuel de compensation et de mentions est maintenu
  • L'oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance

Une nouvelle organisation des enseignements

L'organisation du lycée général et technologique, comme les programmes d'enseignements, évolue pour préparer au nouveau baccalauréat. Il n'y a plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.

Le lycée offrira trois types d'enseignements :

  • Un large socle de culture commune, humaniste et scientifique, ouvert aux enjeux de l'avenir.
  • Des disciplines de spécialité choisies par l'élève et s'accentuant entre la première et la terminale (trois disciplines en classe de première puis deux en terminale parmi les trois suivies en première). Ces disciplines bénéficient d'horaires significatifs permettant de proposer des programmes ambitieux et de donner du temps aux élèves pour les apprentissages. Des enseignements facultatifs permettent, en outre, à l'élève de compléter son parcours.

Des enseignements nouveaux permettent aux élèves de partager une culture scientifique, d'apprendre à coder et de comprendre les grands défis du monde contemporain.

  • Un temps d'aide à l'orientation tout au long du lycée pour préparer les choix de parcours et, à terme, l'entrée dans l'enseignement supérieur. Les élèves sont accompagnés selon les horaires prévus dans le cadre des marges d'autonomie des établissements (groupes à effectifs réduits, pédagogie différenciée, Mooc, etc.).

La voie technologique conserve son organisation actuelle en séries. Des ajustements seront apportés pour proposer un socle de culture commune articulé avec les enseignements de spécialité et l'aide à l'orientation.

Les programmes d'enseignement ont été revus pour les classes de première et de terminale, dans une logique d'exigence disciplinaire et de préparation à l'enseignement supérieur.

Les épreuves finales : 60% de la note finale

Comme aujourd'hui, chaque lycéen présentera une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première. En classe de terminale, il présentera quatre épreuves finales :

  • Deux épreuves écrites porteront sur les enseignements de spécialité choisis par le candidat.
  • Une épreuve écrite de philosophie : pour tous, ce choix correspond à une tradition française et à la nécessité de conforter l'esprit critique dans la formation des jeunes générations.
  • Un oral d'une durée de 20 minutes préparé tout au long du cycle terminal : savoir s'exprimer dans un français correct est essentiel pour les études, pour la vie personnelle et professionnelle. Parce que l'aisance à l'oral constitue un marqueur social, il convient justement d'offrir à tous les élèves l'acquisition de cette compétence. L'épreuve orale repose sur la présentation d'un projet préparé dès la classe de première par l'élève.

Cet oral se déroulera en deux parties : la présentation du projet, adossé à un ou deux enseignements de spécialité choisis par l'élève et un échange à partir de ce projet permettant d'évaluer la capacité de l'élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques. Le jury sera composé de deux professeurs.

Le calendrier des épreuves finales

Les épreuves de spécialités seront passées au retour des vacances de printemps.
Les épreuves de français en première, de philosophie en terminale, et l'oral auront lieu à la fin du mois de juin afin que toute l'année scolaire soit mise à profit.

Le contrôle continu : 40% de la note finale

Le contrôle continu reposera sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale.

À titre indicatif, ces épreuves communes pourront avoir lieu en janvier et avril de l'année de première, puis en décembre de l'année de terminale. L'organisation relèvera des établissements.

Pour garantir l'égalité entre les candidats et les établissements scolaires, une "banque nationale numérique de sujets" sera mise en place, les copies anonymes seront corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. Une harmonisation sera assurée.

Les bulletins scolaires seront pris en compte pour une part limitée (10%) de la note finale afin de valoriser la régularité du travail de l'élève.

L'évaluation des langues et l'ouverture européenne et internationale

Chaque élève étudiera deux langues vivantes comme aujourd'hui. L'écrit sera évalué selon les standards européens dans le cadre des épreuves communes. L'oral sera apprécié d'après les mêmes standards, à partir de février de l'année de terminale, selon les dispositions actuelles.

Parallèlement, la logique de certification a vocation à se développer, en direction d'abord des élèves qui suivent des cursus à dimension internationale (sections internationales, sections européennes, etc.) ou qui choisissent la spécialité Langues, littératures et cultures étrangères.

Les enseignements en langues étrangères (disciplines non linguistiques) seront développés comme la mobilité des élèves.


SECTION BINATIONALE (Bachibac)

CONTENU

Un programme d’activités culturelles attractif et varié (Assises Internationales du Roman, Maison de la Danse, Festival Reflet du Cinéma ibérique et latino-américain, Théâtre, etc.), des conférences de professeurs de l’Université Lumière Lyon II, de nombreux projets.
Une équipe motivée de deux professeurs d’espagnol et d’un professeur d’histoire-géographie.
Des conditions d’encadrement et d’accompagnement pédagogique de qualité (groupe réduit, suivi individualisé, plateforme numérique, etc …)
Un label de qualité et un enrichissement culturel axé sur la culture hispanique qui permet aussi l’ouverture à d’autres cultures.
Valorisation du parcours en se démarquant par une formation ciblée et unique.

Qui est concerné ?

Tous les élèves ayant un bon voire un très bon niveau en espagnol et très motivés.

Qu’est ce que c’est ?

La section Bachibac permet la délivrance simultanée du baccalauréat français et du bachillerato espagnol et facilite l’accès à l’enseignement supérieur espagnol.

HORAIRES

  • Seconde, par semaine: 3h d’histoire-géographie en espagnol, 4h de langue et littérature espagnoles.
  • En Première et Terminale générale, par semaine : 4h de langue et littérature espagnoles, 4h d’histoire géographie en espagnol.

DEBOUCHES

Ce double diplôme facilite  l'accès à l'enseignement  supérieur et valorise une formation bilingue et biculturelle (Admission préférentielle Sciences Po, Parcours Minerve Lyon II, Classes préparatoires A/L et B/L, MPSI, Universités en Espagne, etc..).


Euro Allemand

Intérêt

Enrichir et approfondir ses connaissances dans la langue choisie au sein d’une classe motivée.

Découvrir le pays grâce à un échange (voyage et accueil obligatoires) au cours de l’année scolaire, véritable fenêtre ouverte sur les savoirs, traditions, cultures du pays :
Echange avec le Gymnasium Romain Rolland de Dresde pour l’Allemagne

Echanger et parler chaque semaine avec l’assistant de langue pour intensifier le travail de l’oral.

Mention au bac

Le baccalauréat portera la «européenne» qui reconnaît un très bon niveau de langue si l’épreuve orale spécifique est réussie (10/20 au moins) et si le candidat obtient au moins 12/20 à l’écrit.

L’allemand en post-bac

Les filières franco-allemande post-bac sont nombreuses et   variées dans tous les domaines : scientifiques, techniques, économiques   (filière franco-allemande dans certains  IEP, création de doubles diplômes à  l'Université Lyon 3, CPGE).
La Section euro allemand ouvre donc de  larges perspectives d'avenir. Les germanistes sont des connaissances rares appréciées sur le  marché du travail


Euro Espagnol

Intérêt

Enrichir et approfondir ses connaissances dans la langue choisie au sein d’une classe motivée.

Découvrir le pays grâce à un échange (voyage et accueil obligatoires) au cours de l’année scolaire, véritable fenêtre ouverte sur les savoirs, traditions, cultures du pays :

Echange avec un lycée en Espagne.

Echanger et parler chaque semaine avec l’assistant de langue pour intensifier le travail de l’oral.

Mention au bac

Le baccalauréat portera la «européenne» qui reconnaît un très bon niveau de langue si l’épreuve orale spécifique est réussie (10/20 au moins) et si le candidat obtient au moins 12/20 à l’écrit.

Contenu

Un programme d’activités culturelles attractif et varié, DNL avec un professeur d’histoire-géographie.

 


SVT 

L’enseignement de spécialité « Sciences de la vie et de la Terre » (SVT), permet d’acquérir une culture scientifique à partir des concepts fondamentaux de la biologie et de la géologie.

Les élèves approfondissent des connaissances scientifiques et des savoir-faire les conduisant à être responsables dans le domaine de l’environnement, de la santé et de la sécurité.

Les programmes du cycle terminal sont organisés en trois grandes thématiques : la Terre, la vie et l’évolution du vivant ; les enjeux contemporains de la planète notamment ceux de l’environnement, du développement durable, de la gestion des ressources et des risques ; le corps humain et la santé. Ces thèmes permettent aussi de développer chez les élèves un esprit critique et une éducation civique.


Sciences économiques et sociales

L’enseignement de spécialité « Sciences économiques et sociales » prolonge l’enseignement commun de seconde.

Il éclaire les grands enjeux économiques, sociaux et politiques des sociétés contemporaines.

Il renforce et approfondit la maîtrise par les élèves des concepts, méthodes et problématiques de la science économique, de la sociologie et de la science politique.


Sciences de l’ingénieur 

L’enseignement de spécialité « Sciences de l’ingénieur » s’intéresse aux objets et aux systèmes artificiels. Il a pour objectif de faire acquérir aux élèves des compétences comme la capacité à innover, à imaginer et matérialiser une solution à un type de problème.

L’approche en sciences de l’ingénieur mobilise une démarche scientifique qui repose sur l’observation, l’élaboration d’hypothèses, la modélisation, la simulation, l’expérimentation matérielle ou virtuelle et l’analyse critique des résultats obtenus.

La conduite de projet est liée à l’activité des ingénieurs. Ainsi, en première, un projet de 12 heures mené en équipe permet aux élèves d’imaginer et de matérialiser une solution originale. En terminale, un projet de 48 heures conduit en équipe est proposé à tous les élèves.


Physique chimie

L’enseignement de spécialité « Physique-chimie » s’appuie sur la pratique expérimentale et l’activité de modélisation pour permettre aux élèves d’établir un lien entre le monde des objets, des expériences, des faits et celui des modèles et des théories.

Le programme est structuré autour de quatre thèmes qui se basent sur des situations de la vie quotidienne et de contribuer à faire du lien avec les autres disciplines scientifiques : « Constitution et transformations de la matière », « Mouvement et interactions », « L’énergie : conversions et transferts », « Ondes et signaux ».

Les nombreux domaines d’applications donnent à l’élève une image concrète, vivante et actuelle de la physique et de la chimie.


Numérique et sciences informatiques 

L’enseignement de spécialité « Numérique et sciences informatiques » permet d’acquérir les concepts et les méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.

Il développe chez les élèves des compétences multiples : analyser et modéliser un problème en termes de flux et de traitement d’informations ; concevoir des solutions algorithmiques ; traduire un algorithme dans un langage de programmation.

Les élèves acquièrent aussi des connaissances scientifiques et des savoir-faire qui leur permettront d’apprendre à utiliser l’informatique dans la vie quotidienne et professionnelle de manière responsable et critique.


Arts : Musique

Musique : l’enseignement de spécialité de musique (classe de première, voie générale) développe les compétences fondamentales nécessaires à l’expression musicale individuelle et collective. Les élèves acquièrent une culture musicale large et approfondie forgée par l’écoute, l’analyse et l’interprétation d’un grand nombre d’oeuvres. Ils réalisent des projets musicaux et développent ainsi leur réflexion sur les pratiques musicales et sur les fonctions assumées par la musique, hier et aujourd’hui, en France et ailleurs.


Mathématiques

Le programme de la spécialité « Mathématiques » approfondit les notions abordées en 2de et introduit de nouvelles notions.

Cette spécialité permet de développer le goût des mathématiques, d’en apprécier les démarches et les concepts, et de maîtriser l’abstraction.

Le programme s’organise en cinq grandes parties : « Algèbre », « Analyse », « Géométrie », « Probabilités et statistiques » et « Algorithmique et programmation ».


Langues, littératures et cultures étrangères 

Les élèves de 1re peuvent suivre un enseignement de spécialité « Langues Littératures et cultures étrangères et régionales » en anglais, allemand, espagnol, italien et en langue régionale basque, breton, catalan, corse, occitan-langue d’oc, tahitien et créole.

Cette spécialité permet de parvenir progressivement à une maîtrise assurée de la langue et à une compréhension de la culture associée. Elle prépare les élèves à la poursuite d’études et à la mobilité.


Humanités, littérature et philosophie 

L’enseignement de spécialité « Humanités, littérature et philosophie » vise à former les élèves dans le domaine des lettres, de la philosophie et des sciences humaines.

Cette spécialité propose une approche littéraire et philosophique de grandes questions de culture et une réflexion personnelle à travers des œuvres.

Les thèmes du programme sont abordés en relation avec l’histoire de la culture : « Les pouvoirs de la parole » de l’Antiquité à l’Âge classique, « Les représentations du monde » à la Renaissance, à l’Âge classique et à la période des Lumières.


Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques 

L’enseignement de spécialité « Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques » regroupe l’histoire, la géographie, la géopolitique et la science politique pour permettre aux élèves de comprendre le monde contemporain.

En première, les élèves analysent un régime politique : la démocratie. Ils étudient la puissance internationale des États, les frontières politiques, les enjeux de l’information et les faits religieux dans leurs rapports avec le pouvoir.


Arts plastiques

Arts plastiques : l’enseignement de spécialité Arts plastiques associe l’exercice d’une pratique plastique et la construction d’une culture artistique diverse. Fondé sur la création artistique, il met en relation les formes contemporaines avec celles léguées par l’histoire de l’art. Il couvre l’ensemble des domaines où s’inventent et se questionnent les formes : dessin, peinture, sculpture, photographie, architecture, création numérique, nouvelles attitudes des artistes, nouvelles modalités de production des images.